Le tableau de bord m’annonce que quelqu’un du Canada, où je ne suis jamais allée, à visité mon site. Quelques jours avant, c’étaient trois clics dès États Unis.

Voilà la trajectoire au hasard d’une poignée d’électrons perdus.

Elle est bizzarre et précieuse,

cette toute courte connection entre inconnus, dès deux continents, un océan entre nous.

Qui êtes-vous?

Aimez-vous les roses, aussi?

Je vous en offre les plus majestueuses, les roses de Damas, photographiées il y a quelques années aux jardins de l’Alhambra.

Leur parfum inoubliable toujours dans ma memoire.

Et moi, qui suis-je?

Avant tout, je suis personne. Une unité entre sept trillions.

Ce soir, je me répose dans mon petit coin et je vous écris en français. Voilà. Pourquoi pas?

Demain, on verra.

Maintenant, c’est à vous.